Poussé au suicide par une entité

Net voyance » Maison hanté » Poussé au suicide par une entité

Lorsque tout à commencé, j’ignorais que le simple fait de rechercher des réponses quant l’existence d’une vie après la mort pouvait emmener aussi loin… Si j’avais su, je serais resté avec mes interrogations et mes doutes. Au fond, ce n’était pas si mal. C’est toujours quand on a perdu quelque chose que l’on réalise à quel point on y tenait. Cette chose-là c’était ma tranquillité, cette douce insouciance…

Il y a plusieurs années, comme bon nombre de personnes je m’intéressais aux « chasseurs de fantômes » sur YouTube. Suivant assidument leurs enquêtes à l’aide d’un casque audio, j’entrevoyais les portes de l’invisible par bribes de PVE (phénomène de voix électronique), baisse de température, fluctuation du champ électromagnétique et de ressentis les plus divers. Ce n’est que bien plus tard que quelques chasseurs de fantômes « imposteurs » ont été démasqués. Inutile de les citer, car en dépit de leurs truquages et jeux d’acteurs, ces aficionados du fake sont quand même suivis par un large public.
Toujours est-il qu’à cette époque pas si lointaine, je n’étais pas assez inconscient pour communiquer avec des entités via une planche de ouija. En fait, j’ai fait pire et pendant un bon bout de temps.

Expériences occultes du premier mois

Chaque soir avant de m’endormir, juste après une brève séance de relaxation, je demandais mentalement :  » Y-a-t’il un esprit dans la pièce, une entité qui voudrait communiquer ? « . Autant dire que j’ai obtenu aucun résultat. Suite à cela n’importe qui aurait laissé tomber. Or il se trouve que je suis quelqu’un d’assez obstiné.

Expériences occultes du deuxième mois :

Étant donné l’échec flagrant de mes tentatives, il fallait que je change de procédé. Je me suis dit qu’en allumant une bougie et qu’avec un dictaphone j’obtiendrais peut-être de meilleurs résultats. Soir après soir, je prononçais plusieurs fois de suite (à voix haute cette fois-ci) :  » Y-a-t’il une entité qui voudrait communiquer ? « . Je n’écoutais que le lendemain et à ma grande déception il n’y avait toujours rien excepté des sons parasites. C’est alors que j’ai entendu parler du logiciel Audacity. Après avoir visionné deux ou trois tutoriels, j’ai compris comment nettoyer les bruits parasites. C’est alors que j’ai réussi à capter quelques bribes de mots par-ci et par-là. Les phrases étaient vraiment décousues. Ce n’était hélas pas aussi clair et concluant que ce que pouvait enregistrer les chasseurs de fantômes, du moins les vrais !

Expériences occultes du troisième mois :

On peut dire que les choses sérieuses ne sont pas faites attendre et pas du tout de la façon à laquelle je m’attendais. En effet, je n’obtenais aucune réponse sur l’instant. Pourtant j’avais ajouté à mon dispositif assez basique un micro relié à un casque audio performant. En fait, c’est pendant ce petit moment juste avant l’endormissement que je recevais une réponse et jamais deux ! Certains soirs, j’étais tellement exalté que je n’arrivais pas à me détendre assez pour me retrouver dans le même état de conscience modifiée, celui qui semblait propice à la réception de ces messages venus de l’au-delà. À partir de cette période, des choses ont changé progressivement. Quelque chose s’installait et je n’en avais pas encore conscience. Ce qui m’importait, c’est que je recevais des réponses claires et concises. C’était un peu comme si quelqu’un parlait dans ma tête. Cette entité répondait par une phrase, jamais plus. C’est ainsi que j’ai appris que mon beau-frère avait une maîtresse et d’autres révélations beaucoup trop personnelles pour que je les évoque publiquement.

Expériences occultes du quatrième mois :

Si les choses n’avaient pas dégénéré à ce moment-là, je continuerais encore. J’étais accro à la communication avec l’au-delà et j’ignorais qu’il y a avait un prix à payer ! Toutes les nuits je me retrouvais emporté dans un cauchemar. J’étais dans un endroit particulièrement obscur qui était peuplé de créatures que je percevais même j’avais du mal à distinguer leur silhouette. Rien ne semblait pouvoir venir à bout de mon envie de maintenir le dialogue avec les forces du royaume de l’invisible. Peu à peu les cauchemars ont diminué avant de cesser complètement. Est-ce que j’étais tranquille pour autant ? Et bien non, car l’atmosphère de la maison avait radicalement changé. Autrefois si paisible, l’endroit était devenu oppressant. La désagréable impression d’être observé de très près par une entité malfaisante me hérissait les poils. J’ai mis un terme définitif à mes expériences occultes, de toute façon à quoi bon continuer puisque je les avais involontairement invités ? Ils étaient à demeure et par ma faute ! Il m’arrivait de plus en plus souvent d’apercevoir une forme sombre. D’ailleurs, c’était souvent du coin de l’œil. Pas de coups dans les murs ni de bruits de pas, par contre la TV changeait de chaîne toute seule ou se mettait en veille sans raison apparente.

Le plus angoissant dans toute cette affaire, c’est que je ne pouvais m’en ouvrir à personne. Que ce soit au travail ou dans mon entourage, j’avais l’impression que les gens s’éloignaient. Est-ce que mon comportement à leur égard avait changé ? Pourtant je n’en avais pas l’impression. De plus en plus isolé, je commençais à sombrer dans la dépression. Rien n’était plus comme avant et j’en étais le seul et unique responsable.Pendant cette période de ma vie, j’avais le moral à zéro et rien n’avançait. Je ne peux même pas dire que j’attendais un signe du destin. Malgré le fait que je ne posais plus aucune question, de temps à autre une petite voix au ton compatissant me parlait. Cette entité me disait qu’elle était mon ange gardien et qu’elle était vraiment peinée de me voir dans cet état. Petit à petit, le message a changé. Je ne me souviens plus exactement des phrases, mais mon «  ange gardien  » me faisait comprendre insidieusement qu’il serait moins douloureux de penser à opter pour une autre incarnation. J’avais fait mon temps en quelque sorte…
À partir de ce moment, j’ai eu comme un doute. Selon le peu que j’en savais, un ange gardien ne peut en aucun cas avoir une influence négative sur la personne qu’il est censé protéger et guider. Plusieurs purifications à base de sauge ont été nécessaires. J’ai consulté un magnétiseur qui a tout de suite pris en compte ma détresse et m’a indiqué la marche à suivre pour m’en sortir. Rien n’a été facile, il m’a fallu plusieurs mois pour sortir de cette impasse. Si mon témoignage peut servir à quelqu’un, alors je n’aurais peut-être pas vécu tout ça pour rien. La leçon qu’il faut en tirer est fort simple : ne jamais communiquer avec des entités et à plus forte raison parce qu’on ne connait pas leurs desseins. Le plus navrant, c’est qu’il m’est impossible d’écrire le mot FIN en guise de conclusion à cette sombre histoire. Quelques phénomènes subsistent, mais je ne désespère pas d’en venir à bout.

Commentaire
  1. Bonjour,me voyez-vous retrouver un emploi ou réaliser une formation?
    Antony né le 12/08/1970 à 20h15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *