Hôtel hanté : évitez la chambre 67 !

Net voyance » Maison hanté » Hôtel hanté : évitez la chambre 67 !

Un hôtel hanté en France (témoignage)

Avant de vous raconter plus en détail les différents phénomènes paranormaux dont j’ai bien malgré moi été témoin, je préfère expliquer pourquoi j’ai choisi de ne pas révéler mon identité.
D’une part j’appréhende d’être l’objet de réflexions plus ou moins désobligeantes et de l’autre, je ne vous cache pas que l’hôtel que je dirige depuis quelques décennies est à vendre…

Hôtel hanté en France

S’agirait-il de l’hôtel le plus hanté de France ?


Dans l’esprit de tout un chacun, un hôtel représente un lieu parfait pour abriter une liaison secrète, un lieu de rendez-vous à la fois bien loin des regards et du qu’en-dira-t-on…
Il y a une dizaine d’années, à la faveur d’un hiver particulièrement rigoureux un jeune couple avait pris ses habitudes dans mon hôtel. Réglé comme du papier à musique, le couple arrivait et repartait toujours séparément. La chambre 67 était réservée tous les jeudis après-midi. Nul besoin d’être très observateur pour se rendre compte qu’il s’agissait d’un couple illégitime. Cependant, au début du printemps quelque chose avait changé dans leur relation, car la jeune femme ne venait plus tandis que l’amant réservait tout de même la chambre…

Hôtel hanté: suicide dans la chambre 67

Un vendredi matin, une de mes employées (dont je tairai le prénom) a fait une macabre découverte. L’occupant de la chambre 67 s’était ouvert les veines dans la baignoire ! La gendarmerie a confirmé la thèse du suicide, car une lettre d’adieu a été retrouvée dans la chambre. Pendant quelques mois la chambre est restée libre, personne n’osait la relouer à cause de certains bruits la nuit. Pour ma part je n’ai rien entendu, mais dans plusieurs rapports le veilleur de nuit (de l’époque) a signalé avoir entendu des sanglots étouffés qui semblaient provenir de la chambre, et ce même lorsque l’hôtel était totalement inoccupé…

Phénomène paranormal

À l’occasion d’un évènement régional relativement important, l’hôtel affichait complet et la chambre 67 était occupée par une touriste germanique. Vers 1h30 du matin cette belle et grande femme blonde s’est précipitée à la réception. Encore haletante et en chemise de nuit, elle a confié au réceptionniste que « quelque chose » avait tiré sur son drap à plusieurs reprises.
Complètement paniquée, elle n’a pas voulu retourner dans sa chambre et a préféré quitter l’hôtel en pleine nuit.
Pendant les mois qui ont suivi, aucune manifestation troublante ou inexpliquée ne s’est produite, tout du moins pas à ma connaissance; mais le personnel d’entretien refusait obstinément d’entrer dans la chambre 67. D’ailleurs, le réceptionniste s’est soudainement mis à enchainer les arrêts maladies et j’ai dû le remplacer au pied-levé.
Tout bien considéré, je crois que c’est à partir de ce moment-là que j’ai vraiment pris conscience des phénomènes paranormaux qui se produisaient dans l’hôtel.
Vers 1h00 du matin, l’atmosphère changeait et se faisait plus lourde. Il n’était pas rare que le téléphone sonne et qu’un client se plaigne d’entendre des pleurs à travers la cloison mitoyenne avec la chambre 67. La situation financière de l’hôtel m’interdisait de fermer les chambres avoisinantes sous prétexte que des phénomènes étranges s’y produisaient !

Des chasseurs de fantômes enquêtent !

J’ai vécu chaque nuit avec la peur au ventre jusqu’à ce qu’une équipe de chasseurs de fantômes me redonne de l’espoir. J’ai réalisé qu’elles étaient leurs motivations lorsque l’un d’eux m’a signifié qu’ils venaient pour enquêter sur « la chambre qui posait des problèmes »…
Craignant qu’une mauvaise publicité ne fasse fuir ma clientèle, je leur ai formellement interdit de publier sur quelque support que ce soit, tout ce qu’ils filmeraient dans mon établissement. Avec du recul, je présume que c’est un membre du personnel qui les a informés des différentes manifestations paranormales.
Je les ai surveillés tandis qu’ils procédaient à l’installation de toute une série d’appareils électroniques dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Peu après, ils sont partis se restaurer.
De retour 2h30 plus tard, ils avaient hâte de commencer leurs « investigations paranormales ». Le centre de contrôle avait été installé dans mon bureau, ce qui me permettait de les garder à l’œil et peut-être d’en apprendre davantage…
Ils donnaient l’impression d’être habitués à se confronter à toute sorte de phénomènes paranormaux. Chacun racontait une ou plusieurs anecdotes. La déception fut totale ! En fait, il ne s’est strictement rien produit pendant plusieurs heures. Aucune réponse, même quand ils ont multiplié les provocations dans le but de susciter une réaction de l’entité.

Agressé par une entité

Ce que personne n’avait prévu, c’est qu’au moment de remballer le matériel, l’un d’entre eux serait pris de violents maux de tête suivis de vomissements tandis que son acolyte se ferait griffer au niveau de la nuque !
Ces chasseurs de fantôme sont partis sans demander leur reste. Ils ne m’ont jamais recontacté alors qu’ils s’étaient engagés à effectuer une contre-enquête si des faits se produisaient. Ils ont probablement été trop loin lorsqu’ils ont entrepris de provoquer l’entité.
En ce qui me concerne, je n’ai jamais vécu d’agression physique, mais je garde en mémoire l’odeur si caractéristique du sang que l’on peut sentir certains soirs en dépit du fait que juste après le drame, la baignoire a été remplacée ainsi que les canalisations.
Les sanglots que l’on entend et l’odeur du sang laissent penser que ce qui s’est passé dans la chambre est en train de se reproduire, ce qui peut laisser penser à une forme de hantise résiduelle. En revanche, je n’ai pas l’ombre d’une explication concernant l’agression physique dont a été victime un des chasseurs de fantômes.

L’hôtel est toujours hanté…

En dehors de quelques accalmies, les phénomènes paranormaux n’ont jamais cessé. De nos jours, les chasseurs de fantômes sont devenus très médiatisés grâce à Youtube et à pléthore d’émissions télévisées, c’est pourquoi je préfère m’abstenir de les solliciter.
Je vis toujours dans la peur, et je ne suis jamais serein dès la tombée de la nuit, même si j’ai appris à prendre sur moi. De toute façon je n’ai pas le choix…

(Merci de partager ce témoignage sur les réseaux sociaux)

Témoignage anonyme.

Commentaire
  1. pouvez vous m’envoyer l’adresse d l’hôtel de svp ?
    Je souhaite mener une enquête dans le cadre de mon travail, votre récit est très intéressant
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *